Cinema et Cristaux. Traité d’éconologie | Jean-Michel Durafour (éd. Mimésis)

En prenant la notion de  » cristal  » comme prisme de toute image filmique, cet ouvrage questionne le cinéma comme mode de production et d’expression des images à partir des concepts et des paradigmes de la cristallographie. Au travers de l’analyse de nombreux films – Le Phénix, ou le Coffret de cristal (Méliès, 1905), Le Royaume des cristaux (Mol, 1927), Crystal Ball (Nugent, 1943), La Cité pétrifiée (Sherwood, 1957), L’Age de cristal (Anderson, 1976) – et en faisant dialoguer le cinéma avec les grandes théories du cristal, philosophiques ou littéraires (Novalis, Simondon, Deleuze, Bachelard, Ballard), mais également scientifiques (Haüy, Bavrais, Leduc, Laue, Schröndinger) y compris avec l’imagerie scientifique (Strindberg, Nettis, Bentley et Humphreys…), le livre propose une  » théorie cristallographique  » du cinéma.