Sites de l’image
Œuvres, sciences de l’homme, théories de la nature

Programme sous la direction de Jean-Michel Durafour

Les pratiques artistiques n’auront jamais cessé de poser une triple question  par le truchement d’une pensée par modes de perception : Qu’est-ce qu’être humain ? Qu’est-ce que le monde en face de moi et où j’habite ? Quelles sont les relations entre l’homme et le monde ou la nature ? 

L’image, aussi bien visuelle que sonore ou tactile, si elle n’apporte pas toujours des réponses – toujours partielles et insuffiantes – à ces questions, est souvent confrontée en revanche au plus important : l’expression sensible sans cesse renouvelée de l’interrogation. Le pari de ce projet de recherche est de prendre les images, potentiellement toutes les images sans distinction de dignité scolastique (d’origine, de moyens d’expression, de public, etc.), comme des lieux et des milieux théoriques, esthétiques dans lesquels la question de l’homme et de la nature se reformule à chaque fois.  

Cette ambition doit s’accompagner d’une exigence scientifique : se situer, non seulement interdisciplinairement dans des espaces communs entre les images artistiques (de figuration, de destination, de styles…), mais surtout inventer interméthodologiquement des moyens pour analyser et penser les images aux carrefours de plusieurs disciplines de l’homme (anthropologie, sociologie, géographie…) et de la nature (écologie, biologie, éthologie, chimie…). Le pivot du programme « Sites de l’image » est l’articulation entre les œuvres visuelles, les sciences de l’homme et les théories de la nature. Penser les images, c’est penser des objets inscrits dans une réalité (physique, culturelle, etc.)  qui ignore les sectariations entre savoirs imposées par l’esprit humain. Les images sont des phénomènes culturels globaux, dont l’une des faces seulement est filmique, théâtrale, plastique, etc. 

Conformément au souhait de traiter toutes les images de la culture sur un pied d’égalité ontologique, le présent projet veut aussi construire des ponts esthétiques et iconologiques entre les images des arts et les imageries scientifiques et anthropologiques : médicales, zoologiques, géologiques, météorologiques, astronomiques, et ainsi de suite (atlas, cartes, microphotographie, radiologie, diagrammes, entre autres exemples). 

Dans la mesure, où il est, par définition, également ouvert à des recherches sur le monde contemporain et l’actualité de la question de l’homme et de la nature, le programme « Sites de l’image » est tourné vers la production de textes théoriques mais aussi d’actes de création (films, mises en scène théâtrale, compositions musciales, installations, etc.) et de recherche par les images. L’évolution de notre monde contemporain nous impose de prendre position par rapport au monde en train de se faire. 

Séminaire de recherche « Sites de l’image » :

Le programme « Sites de l’image » se dote, à partir de janvier 2018, d’un séminaire de recherche. Avec des séances tous les deux mois, ce séminaire – spécifiquement orientée vers le champ cinématographique – se propose de faire intervenir à l’AMU sept spécialistes des études filmiques par année universitaire, des enseignants-chercheurs confirmés aux jeunes docteurs, rencontrant, par leurs travaux, des problématiques proches ou complémentaires, de celles qui organisent le programme de recherche « Sites de l’image ». Chaque séance de clôture sera consacrée à l’invitation d’un universitaire prestigieux, de France ou de l’étranger, venant exposer, en une séance qui pourrait être ouverte au public et à l’ensemble de l’université, ses travaux.