logo AMU

Vous êtes ici

Carl Einstein : le temps comme matériau

Article dans les actes d'un colloque

La théorie de l'art de Carl Einstein se construit d'emblée dans l'émergence radicale du cubisme de Braque et Picasso, au début du XXème siècle. Carl Einstein trouve dans ces propositions formelles profondément novatrices un écho à ses propres recherches sur l'analyse des sensations et sur la formulation d'une expérience perceptive d'un nouvel espace-temps. Mais comment formuler ce qui, dès lors, se détache de la représentation ? Comment le travail du langage, chez Einstein, tente de représenter, au plus prés, l'expérience vécue d'un temps présent, dans l'épaisseur des formes diffractées de l'espace cubiste. Au même titre qu'un véritable matériau, le temps se perçoit, singulièrement à l'échelle individuelle, de façon qualitative (et non simplement quantitative), à travers ses variations d'intensité et par la complexité de ses orientations. La réversibilité d'un temps qui va et qui vient, ressentie dans le processus rythmique de l'expérience visuelle face à des formes cubistes, conduit Carl Einstein à une autre conception de l'histoire de l'art.

Auteur(s) / Organisateur(s) LESA: 
Lieu(x): 
Londres ( Institute of Germanic and Romance Studies, University of London)
Codification AERES: 
ACTI
Année: 
2 012

Site créé par Amélie Rimbaud