logo AMU

Vous êtes ici

"L'ŒUVRE-NUEE - Lumière, couleur et troubles de l'air dans l'art contemporain"

In : 
FAIRE ŒUVRE - Transparence et opacité

Le brouillard est fréquemment exploité dans les œuvres contemporaines comme métaphore de la perte (perte de vue, perte de soi-même ou de l'autre, perte de sens, etc). A.V. Janssens, Pierre Huyghe et Claude Lévêque utilisent des écrans de fumée pour troubler l'espace diaphane (véhicule du visible selon Aristote). Gerhard Richter et Cécile Bart exploitent les reflets colorés ou des voiles opacifiants pour assombrir le réel ou sa représentation. Ces procédures plastiques de l'à travers et de la densification du vide, liées à la figure du nuage, sont symptomatiques de la difficulté à lire un monde complexe et d’un désir de réinventer la relation à l’autre ; elles révèlent des questions d'identité. Comment s’établit, dans les œuvres de ces artistes qui mettent en scène le voile monochrome et le brouillard, une dialectique contemporaine de la transparence et de l'ombre ?

Auteur(s): 
Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Bernard Paquet
Type de publication: 
Autres publications
Éditeur: 
Presses de l'Université Laval, Québec, Canada
Année : 
2 009
Nbre ou N° pages: 
p. 185-193
n° ISBN: 
978-2-7637-8947-7
Fichier(s) joint(s): 

Site créé par Amélie Rimbaud