logo AMU

Vous êtes ici

Œuvre, exposition et récit en art contemporain

Organisation d'un colloque

Appel à communications pour journées d’études : Vendredi 5 et samedi matin 6 février 2016 (Organisation : Jean Arnaud (professeur des universités en Arts plastiques, LESA)

Ces JE constituent un second temps de réflexion faisant suite à celui qui a été consacré en 2014 aux Nouveaux enjeux du récit contemporain : le texte, l’image et le son dans l’expérience des œuvres (organisation Susana Dobal, université de Brasilia, et Jean Arnaud

Thème, objectifs

Les deux nouvelles JE viseront à analyser les relations entre l’œuvre, son exposition et les formes de récit qui les traversent, en se fondant sur le constat suivant : dans la réception du spectateur, une confusion est parfois possible entre la forme de l’œuvre conçue par l’artiste et celle de l’exposition produite par le curateur, ce dernier faisant récit en rapprochant diverses œuvres. Plusieurs facteurs contribuent à cette situation, parmi lesquels :

  • tout dispositif curatorial est un outil critique de présentation, qui pose un récit sur l'œuvre par le sujet et le contexte de l’exposition (il tisse des liens entre document et monument). Mais actuellement, de nombreux artistes utilisent des documents ou des œuvres existantes pour créer. Un brouillage s’établit ainsi entre la posture d’un artiste qui exploite ces possibilités de construire un récit sur l'œuvre pour faire œuvre, d’une part, et d'autre part celle du curateur qui entend faire œuvre et sens à partir de leurs récits ;
  • aussi bien pour un artiste que pour un commissaire d’exposition, document et construction fictionnelle interfèrent dans la mise en espace de ces récits ; ceci engendre des porosités et des zones d'indécidabilité entre réel et imaginaire dans l’expérience du spectateur ;
  • ces phénomènes de brouillage concernent les modes de production artistique (pluralité des médiums, association de matériaux réels ou virtuels et d’objets ready-made) autant que les modes de présentation monographique ou collective aujourd’hui très diversifiés (musée, galerie, réseaux multimédias…).  

Les journées articuleront ainsi les réflexions critiques menées par des artistes, des théoriciens, des historiens et des commissaires autour de quelques questions complémentaires, afin d’analyser les formes et les enjeux de cette nouvelle relation œuvre/exposition/récit  :

  • responsabilité historique de l’artiste et du commissaire d’exposition : la limite entre subjectivité du premier et prétendue objectivité du second fait-elle encore sens aujourd’hui, en regard des théories de la narrativité, du montage et du reenactment ?
  • quelles sont les relations entre l’espace de l’œuvre, l’espace muséal et l’espace médiatique (sites artistiques, dispositifs relationnels, interactifs, praticables, vitrines…) dans l’élaboration de récits ? 
  • l’efficacité des techniques communicationnelles du storytelling empêche souvent de distinguer clairement réel et fiction dans nos sociétés consuméristes : quelles procédures artistiques et quels processus critiques de médiatisation du récit permettent-ils d’en démonter les mécanismes économiques et politiques, de contrer leur puissance de formatage socioculturel de l’individu ?
  • comment le recours à l’intermédialité dans une œuvre affecte-il la réception des récits, dont le contenu et la structure sont spécifiques à chaque media ?

Date et lieu : vendredi 5 et samedi matin 6 février 2016 (12 participants ; AMU, Maison de la recherche site Schuman - Aix-en-Provence, bât. T2, salle des colloques).

Date limite pour l’envoi des propositions : 5 novembre 2015 (mille caractères maximum). Merci de joindre une courte notice biographique.

Envoi des propositions à : jean.arnaud@univ-amu.fr (Tel. portable : +33 (0)6 13 13 33 20)

Expertise scientifique : Susana Dobal (photographe et professeure à l’université de Brasilia), Bruno Goosse (artiste et professeur à l’Académie royale des Beaux arts de Bruxelles), Eddie Panier (artiste et MCF Arts plastiques à l’université de Valenciennes), Jean Arnaud.

Date de réponse d’acceptation : 20 novembre 2015.

Une publication Interférences et récit en art contemporain est prévue en 2016-17 à partir des résultats de ces journées d’études 2014-2016 (sous réserve d'acceptation définitive LESA).

Auteur(s) / Organisateur(s) LESA: 
Date(s): 
5 et 6 février 2016
Lieu(x): 
Maison de la recherche - Aix Schuman
Codification AERES: 
ACTN
Année: 
2 016

Site créé par Amélie Rimbaud