logo AMU

Vous êtes ici

Julien Ferrando

Filière: 
Musique et musicologie
Grade: 
Maître de conférences
Axe de recherche: 
ICAR - Interactions : Création, Action et Recherche
Thèse: 
Musique et société à la cour des papes d’Avignon, la Musique au service de la théocratie de Clément VI : Le cas du Petre Clemens / Lugentium siccentur / Non est inventus de Philippe de Vitry,
Sous la direction de: 
Bernard Vecchione et Guy Lobrichon
Bureau: 
Bureau des enseignant, secteur musique - Sur Rendez-vous. / La Roseraie - Sur Rendez-vous.
Points forts de vos activités de recherche et résultats marquants : 

RÉSEAUX DE RECHERCHE

Finlande, depuis 2004. Membre de l’International Musical Signification Project, Réseau de recherche internationalUniversité d’Helsinki, Participation aux colloques internationaux et aux projets de séminaires doctoraux et post-doctoraux de l’ICMS. Publication dans les actes des colloques de l’ICMS.

Espagne, USA depuis 2015, Membre de Misericordia Internatioal Miconographie. Participation au colloque et publication dans les actes de 2015 chez Oxford Scholars Press. (Texte publié en Anglais)  Misericordia

ACTIVITES SCIENTIFIQUES 

Mes activités scientifiques s’organisent entre deux éléments indissociables  : Entre théorie et pratique de la musique.

Ces deux éléments s'organisent autour de cinq axes de recherches. Le domaine interdisciplinaire des sciences du langage et l’étude des œuvres polysémiosiques aux XIVe et XVe siècles (axe 1). Le domaine de l’écrit musical se confronte, par ma pratique musicienne, à une recherche organologique qui consiste à étudier les instruments à clavier médiévaux et leurs techniques de jeu à partir de leurs capacités propres, mais également par les productions iconographiques et picturales de l’époque (axe 2). À la croisée de ces pratiques, s’insère une part capitale de ma pratique musicienne : l’interprétation en ensemble et en soliste des répertoires médiévaux (axe 3).  Recherches sur les transversalités des gestes improvisés des patrimoines médiévaux, méditerranéens et contemporains   :  l’Improvisation comme performance. L’objectif de cet axe de recherche est la production de concerts et l’enregistrement de programmes (Cf. CD Mille Bonjour-2007-, Guide des Instruments anciens -2010-), (CD Poulenc Au Moyen Âge -2015-) (CD De ce que fol pensé à Septembre 2016). Cette pratique des instruments anciens à claviers est également confrontée à l’improvisation. Ce dernier point peut être considéré comme une pratique historique mais également comme un moyen de créer et de relire des éléments musicaux dans un cadre contemporain. Cette pratique s’illustre par les collaborations notamment avec le percussioniste Joel Grare et la Soprano Claire Lefilliâtre pour le projet Ars Amandi (qui mélange reconstitutions philologiques et performances). D'autres projets ont vu le jour notamment avec l’ensemble Diabolus in musica, Le Méditrio (Concerts performances, Workshop), et la future collaboration Improviso avec Nathalie Negro (Pianoandco). Dans cette continuité de projets scientifiques individuels et collectifs se rajoutent une dimension nécessaire à toute pédagogie : la transmission autour des éléments patrimoniaux. Cette patrimonialisation se présente dans mon parcours, à travers le projet muséal Ars Musica (qui sera réalisé dans le palais des papes d’Avignon), comme une symbiose entre la recherche que j’ai pu mener sur l’Avignon musical et la pédagogie par l’appropriation d’un public à une culture musicale spécifique (axe 4). Dans ce parcours de recherche, outre les technologies multimédia de diffusion, je me suis intéressé très tôt aux nouvelles technologies liées à la prise de son (axe 5). L’enregistrement sonore ou vidéo agit comme un médiateur ultime entre l’interprète et l’auditeur. Ce questionnement sur l’esthétique de la prise de son comme identité éditoriale (Cf. François Delalande, INA GRM) est une étape nécessaire à l’interprète pour maîtriser en grande partie la chaîne de la production artistique. L'idée de fait de la co-construction d'une interprétation entre l'ingénieur du son et l'interpréte est une dominante de cet axe. Par mes connaissances dans le domaine de production musicale en musique ancienne, je me suis toujours impliqué activement sur le choix et le positionnement précis des micros en fonction de ce que l’on veut représenter de l’instrument de musique. Dans ce contexte, un interprète peut mener une gestion complète de son programme de l’organologie à la prise de son, au-delà de toute considération commerciale. Ainsi, cet axe fonctionne en interaction avec l’axe 3.

PUBLICATIONS : (SELECTIONS )

PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS
Article publié dans une revue internationale avec comité de lecture
« Semper favenant operi », Le motet petre clemens / lugentium siccentur / non est inventus : une production musicale au service de la légitimité pontificale Roda da Fortuna », Eletronic Journal about Antiquity and Middle Ages, (volume 2), ISSN 2014-7430, 2014, p. 170-190.
Actes de colloques
- « Solus Deus creat ; nullum corpus potest creare » La Chapelle Saint Pierre Saint Paul du Palais des papes. Une projection architecturale du motet Petre Clemens ? », Ontologie de la
création en musique, des lieux en musique, vol. 3, dir. Christine Esclapez, Paris, L’Harmattan, 2014, p. 75-96.
- « L’ars rhetorica musicalis en Avignon au temps des papes : L’exemple du motet »Proceedings from ICMS 7 2001, ed. par Eero Tarasti, Acta Semiotica Fennica n°XXIII,
Helsinki, p. 810-813.

- « Music, architecture and symbolism in the court of Clément VI: Another reading of the papal politics in Avignon », Choir Stalls in Architecture and Architecture in Choir Stalls, dir.
Frédéric Billiet, Welleda Muller, Ma Dolores Teijeira Pablos, Fernando Villasenor Sebastián, acts of the Misericordia International Conference (León, Spain), Oxford Scholars Press.2015.
- « L’orgue roman et ses techniques de jeux : fondement et évolution de l’orgue à glissières au Moyen Âge », La Restitution du son, l’Instrumentarium du Moyen Âge, dir. Welleda Muller, Dir. Paris L'Harmattan, 2015.

Autres publications
- « Le motet Petre Clemens / Lugentium siccentur / Non est inventus similis : Une œuvre
musicale au service de la politique de Clément VI », Compact Disque : Deus Clemens
Artifex de l’ensemble la Main Harmonique, Label Ligia Digital ; appareil historique réalisé
en collaboration avec Etienne Anheim, 2012, p. 8-12.
Ouvrage sous-presse (attestation jointe au dossier)
16
Musique et politique théocratique à la cours de Clément VI, Paris, L’Harmattan, 2015.
Ouvrage en cours
La musique et la papauté des papes d’Avignon, Rennes, Ouest France, sortie prévue début 2016,
ouvrage réalisé en parallèle au projet muséal (Ars Musica), ordre de mission du Palais des Papes
RMG.
 

Points forts des activités relevant des missions autres que la recherche : 

ACTIVITES D'ENSEIGNANT SECTEUR MUSIQUE ALLSH : 

(Chargé de Cours au sein du Secteur musique de 2001 à 2015, Service de Maître de Conférence depuis Septembre 2015)

L1
Musique et interprétation : Les différentes conceptions de l’acte de réinterpréter, du XIXe
à nos jours, 2013-2015 (10 heures)
Que signifie interpréter ? Quel rôle et quelle place tient l’interprète face à une œuvre ?
Nous proposons d’aborder les différentes approches esthétiques de l’interprétation musicale. En prenant comme
appui la musique ancienne nous aborderons l’évolution des mentalités « musiciennes », et la mise en place de
pratiques singulières, comme l’improvisation avec l’arrivée des premiers enregistrements sonores. La question de
la réinterprétation des musiques anciennes à travers des démarches plus historiques (comme Nicolaus
Harnoncourt, Gustav Leonhardt, Pierre Hantai), ou plus modernes et novatrices (Glenn Gould, Niger
Kennedy, Fabio Biondi).

-L3 Histoire des musiques du Moyen-Âge, 2003-2015 (2 heures)
Premier Semestre : La redécouverte du chant grégorien ou l’enjeu d'une reconquête spirituelle de l'église : Les
écoles d’interprétation des musiques médiévales / L’aube de la chrétienté / Les premiers centres liturgiques en
Europe / La réforme carolingienne / Le chant grégorien / L’embellissement de la mélodie : Les tropes et la
séquence/ La monodie Lyrique-Latine-Troubadours-Trouvères.
Second Semestre : Introduction : les origines de la polyphonie / Les premières formes polyphoniques
(Organum-Conduit, les formes de la création) / La polyphonie à St Martial et son influence en Europe /
L’Ecole de Notre-Dame (les modes rythmiques, les apports de Léonin, Pérotin, Philippe le Chancelier) / La
polyphonie au XIIIe siècle : L’Ars Antiqua où les racines de l’Ars Nova / La musique politique et l’Ars
Nova en France / La musique et la papauté en Avignon (visite et cours au sein du Palais des papes. L’Ars
nova en Italie / L’Ars subtilitatis et le codex de Chantilly.
 

-L2 : Musique et société à la Renaissance : Histoire et analyse

-Licence I-II-III 
Atelier d’interprétation de musique ancienne :
Concert final au festival universitaire de jeunes productions musicales : [Architectures
Contemporaines de 2007 à nos jours] - GRIM, scène musicale de Montevidéo.

-Agrégation, 2015 -2016 : Cours sur la question de l’Ars Antiqua

 

DIRECTION MEMOIRE DE M1 et M2

M1 : AMINE AMARA : Esthétique Sonore et effets psycho-acoustiques dans la musique electronique.

M2 : ALICE MARIGNANE : La singularité d'Hildegarde de Bingen à travers l'Ordo virtutum / La glose comme moyen de communication

M2 : YVIN CONIL :  Recréer un repertoire medieval entre posture historique et contemporaine. 

 

ACTIVITES DE MUSICIEN PROFESSIONNEL
Instruments pratiqués : Clavecin, Clavecin médiéval vertical (Clavicytherium), Organetto, Orgue. Outre le travail de reconstitution que je réalise avec l’ensemble Diabolus in Musica, l’ensembleSantenay (spécialisé dans les musiques du XIVe et XVe siècle), et mon ensemble Mescolanza, je me questionne depuis quelques années sur les relations entre l’improvisation dans la musique ancienne et l’improvisation dans la musique contemporaine, mais également sur la confrontation entre ces deux pratiques qui ne sont pas si éloignées l’une de l’autre. Ces questions ont mené la création d’un groupe musical le Meditrio fondé en collaboration avec Jean-Marc Montera (Directeur du Groupe de Recherche des Musiques Improvisées de Marseille). Ainsi à travers les différents concerts et Workshop, Le groupe est aujourd’hui une entité véritable de transversalité de ces pratiques musicales.

Site créé par Amélie Rimbaud