logo AMU

Vous êtes ici

Théâtre. Critique. Discours.

La Critique, un art de la rencontre

Du 2 novembre au 4 novembre 2016, à Aix-en-Provence (le 2) et Marseille (le 3 & 4), se tiendra le colloque international « La Critique, un art de la rencontre », organisé par Yannick Butel, Arnaud Maïsetti, Gilles Suzanne et Louis Dieuzayde, de l’Université Aix-Marseille (LESA, EA 3274).

Croiser une pensée esthétique de la critique de l’art avec une conception politique de l’art comme critique du monde sera l’objet du colloque. 

Journée d'études | La critique, l'origine d'un geste I

L’origine d’un geste 1

L’enjeu de la critique ne sera pas ici abordé sous le prisme anthropo-historico-sociologique. Nous laissons aux amateurs de monographie le soin d’établir des dictionnaires de la Critique, et aux essentialistes le souci de l’inscrire dans un genre.

Pour autant que nous parlons d’origine, elle ne sera pas le lieu qui détermine un usage, mais un espace de redéploiement – non pas amont, mais appel.

Regard Critique, essai sur le théâtre

Auteur(s): 
Yannick Butel

lu sur le site du centre régional des lettres de Franche Comté (http://www.crl-franche-comte.fr/index.php?option=com_booklibrary&task=vi...)

Critique et dramaturge? professeur en esthétique et études théâtrales à l'Université de Provence Aix-Marseille I, Yannick Butel interroge dans cet essai en forme de « parenthèse autocritique » les rapports du critique à l'objet théâtral. Il réaffirme tout d'abord l'écoute - au sens large, disposition à voir, entendre et comprendre autrement - comme présupposé à l'écriture (ou la parole) sur le théâtre : être à l'écoute du théâtre obéit donc à cette pérégrination de la raison où l'esprit, affecté et éprouvé, rêveur et buissonnier, se soumet à nouveau et en retour à une raison antérieure à l'expérience qui l'éprouva. Et ce retour à la raison - qui est le lieu même de l'orchestration de sensations diverses, confuses et indépassables - est irrépressiblement lié à l'effort ; à ce que l'on nomme un travail.

Dépassant l'opposition traditionnelle entre le critique et son objet qui traverse l'histoire du théâtre de Molière à Sartre, Yannick Butel redéfinit le critique par sa pratique d'écriture, comme « penseur sur scène » : Lire une critique, alors, c'est toujours, un peu, suivre du regard l'effet que l'oeuvre a/a eu sur le critique.(...) il n'est de critique que celle qui réfléchit le trouble du sujet critique . La critique est donc à appréhender comme un dialogue avec l'oeuvre, dialogue esthétique mais également social et politique.

Convoquant et analysant de nombreux exemples issus de l'histoire du théâtre et de la critique du demi-siècle passé, cette tentative de conceptualisation de la place du critique s'expose ici comme une pensée en travail. Un essai passionnant!

Ouvrage publié avec le concours du Centre régional du livre de Franche-Comté et de la Région Franche-Comté

Année : 
2 009

Site créé par Amélie Rimbaud