logo AMU

Vous êtes ici

fiction

document, fiction et droit dans l'art contemporain - 2ème partie

Type : 
Autre

APRÈS AVOIR ESSENTIELLEMENT DOCUMENTÉ L’OEUVRE,
L’USAGE ACTUEL DES DOCUMENTS DANS L’ART
CONTEMPORAIN, SANS RIEN PERDRE DE LEURS QUALITÉS
TESTIMONIALES ET INFORMATIVES, TEND À LES POSER COMME
ART. CE RENVERSEMENT N’EST PAS SANS CONSÉQUENCE,
TANT SUR NOTRE APPRÉHENSION DE L’ART QUE SUR NOTRE
RAPPORT À CE QUI PORTE TÉMOIGNAGE DU MONDE.
EN CE POINT, L’ANTIQUE INVENTION PAR LE DROIT DE LA
FICTION JURIDIQUE, QUI POSE UN « COMME SI » POUR EN
FAIRE UN « COMME ÇA », PEUT ÊTRE UTILEMENT CONVOQUÉE,

Document, fiction et droit dans l'art contemporain

Type : 
Autre

Parallèlement au développement des moyens de diffusion de l’image et du texte, des liens importants se sont tissés entre objet artistique, fiction et document. À présent, en plus d’être favorisé par la multiplication des médiathèques et des centres d’archives institutionnels ou privés, l’usage de documents est considérablement facilité par leur accès en ligne, qui permet leur remploi immédiat ou différé pour n’importe quelle production dans un monde de la surexposition médiatique. L’hypertrophie des procédés d’indexation et de recontextualisation n’est pas sans poser maintenant des questions nouvelles, non seulement sur les relations entre valeur informative et valeur critique, mais également sur le statut et sur le droit de l’image en général. Il s’agit d’aborder les enjeux contemporains de ces extensions de domaines entrecroisés, dans leurs effets de réalité et de fiction, à la lumière des œuvres d’art.

Site créé par Amélie Rimbaud