logo AMU

Vous êtes ici

geste

Giuseppe Penone

Auteur(s): 
Fabien Faure
Auteur(s) hors LESA: 
Franco Fanelli, Marco Meneguzzo, Didier Semin, Giorgio Verzotti

Catalogue des expositions Giuseppe Penone, Caraglio, Il Filatoio (10 juin-8 oct. 2006) ; Digne-les-Bains, Galerie du CAIRN-Centre d'art (18 juin-29 oct. 2006).

Édition bilingue, français / italien.

• Didier Semin, "La clessidra di Penone / Le sablier de Penone", pp. 79-88.

• Franco Fanelli, "L'ombra del bronzo / L'ombre du bronze", pp. 89-94.

• Marco Meneguzzo, "Propagazione dello sguardo / Propagation du regard", pp. 95-104.

• Fabien Faure, "Prese / Prises", pp. 105-122.

Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Andrea Busto
Année : 
2 006

"Acte instrumental et encodage : une approche idiomatique"

Dans la perspective d’une réflexion sur l’acte instrumental, le processus d’interaction entre un exécutant et son instrument peut s’avérer potentiellement généré par un procédé d’encodage relatif au son, au geste, à la touche de l’instrument, etc. En assimilant le concept de code à celui d’idiome, on se heurte à un questionnement sur la nécessité idiomatique d’une activité instrumentale, voire sur une implication inéluctable d’une telle approche. Ainsi, un rapport idiomatique demeure-t-il fondamental (implicitement ou explicitement) quant à l’acte instrumental ? Une improvisation dite « non-idiomatique » implique-t-elle, malgré tout, une interaction par encodage intrinsèque ?

Directeur(s) de l'ouvrage: 
Christine Esclapez
Année : 
2 012

Acte instrumental et encodage : une approche idiomatique

Dans la perspective d’une réflexion sur l’acte instrumental, le processus d’interaction entre un exécutant et son instrument peut s’avérer potentiellement généré par un procédé d’encodage relatif au son, au geste, à la touche de l’instrument, etc. En assimilant le concept de code à celui d’idiome, on se heurte à un questionnement sur la nécessité idiomatique d’une activité instrumentale, voire sur une implication inéluctable d’une telle approche. Ainsi, un rapport idiomatique demeure-t-il fondamental (implicitement ou explicitement) quant à l’acte instrumental ?

Site créé par Amélie Rimbaud