logo AMU

Vous êtes ici

art contemporain

ESPACES D'INTERFERENCES NARRATIVES - Art et récit au XXIème siècle

Auteur(s): 
Jean Arnaud
Delphine Poitevin
Yves Schemoul
Michel Guérin
Novella Oliana
Frédéric Verry
Anna Guilló
Auteur(s) hors LESA: 
Isabelle Alzieu
Pierre Baumann
Christian Bonnefoi
Luis-Claudio Da Costa
Julie Fabre
Katrin Gattinger
Thomas Golsenne
Bruno Goosse
Bernard Guelton
Lucien Massaert
Eddie Panier
Belinda Redondo
Mathilde Roman
Jean-François Savang

Dans le monde contemporain, le récit se construit avec des mots, mais aussi avec des images et des signes de toutes sortes. Ses formes semblent infiniment variables, et ses fonctions sont parfois confuses en ce début de XXIème siècle où les médias véhiculent à l’échelle planétaire et en temps réel des informations pléthoriques sur tous types de supports. Dans ce contexte multiple, de nouvelles formes narratives se développent dans la création artistique ; elles s’expriment bien sûr à travers les médiums traditionnels (peinture, dessin, photo, cinéma, vidéo…) mais aussi de plus récents, issus de leurs croisements. L’installation, et l’exposition elle-même, sont maintenant d’importants vecteurs de récits, tout comme de nouvelles pratiques performatives transdisciplinaires (reenactment, théâtre-performance…).

       Si la profusion de récits éphémères, fragmentaires, recomposables et formatés conduit maintenant à une préoccupante uniformisation des cultures, le désir de contre-narrations élaborées notamment par les artistes, pourrait tout aussi bien se révéler capable de donner corps à une mondialité fondée sur une nouvelle forme d’humanisme.

       Théoriciens et artistes sont associés dans cet ouvrage pour expliciter certains enjeux esthétiques et sociopolitiques de l’utilisation abondante et diversifiée du récit dans ou sur les œuvres ; les auteurs caractérisent ainsi dans ces dernières de nouvelles temporalités et des relations inédites entre lieu et récit. Globalement, il s’agit de définir la fonction critique actuelle de la narration en art, en commentant l’inventivité des moyens plastiques tout autant que la complexité des relations entre imaginaire fictionnel et perception du réel.

Directeur(s) de l'ouvrage: 
Jean Arnaud
Année : 
2 018
Axe de recherche: 
Constructions de l'imaginaire actuel à travers les arts

BIOMORPHISME ET CREATION ARTISTIQUE

BIOMORPHISME ET CREATION ARTISTIQUE – Session 2

Automne 2017

Séminaire/workshop organisé dans le cadre du projet Biomorphisme. Approches sensibles et conceptuelles des formes du vivant  

Organisation : Jean Arnaud, PR au LESA ; Julien Bernard, MCF philosophe des sciences au CEPERC ; Sylvie Pic, artiste

Salle S1 – Faculté des Arts et Lettres - Schuman

Jeudis 12 octobre, 9 novembre, 23 novembre, 7 décembre ; 9h – 13 h

 

Thème général

Nouvelles curiosités / New curiosities

Auteur(s): 
Fabien Faure
Auteur(s) hors LESA: 
Stephen Bann, Joan Fontcuberta, Nadine Gomez-Passamar, Krzysztof Pomian, Anthony Turner, herman de vries

Édition bilingue, français / anglais.

A l’issue d’une large restructuration, le musée départemental de Digne (rebaptisé musée Gassendi, du nom du célèbre mathématicien et astronome) propose au public une nouvelle lecture des collections qu’il abrite. Cette relecture n’observe pas de coupure nette entre les objets naturels, parfois insolites, les collections scientifiques (instruments du cabinet reconstitué de Gassendi, herbier du Dr Honorat...), les peintures du XIXe siècle et les œuvres que, via le CAIRN (centre d’art « abrité » par la Réserve Géologique de Haute Provence), des artistes contemporains (Andy Goldsworthy, herman de vries, Tom Shannon, Joan Fontcuberta, Hubert Duprat, Jean-Luc Parant, Mark Dion, etc.) sont régulièrement invités à concevoir et installer au sein du musée ou sur le territoire de la plus vaste réserve géologique d’Europe.

Le présent ouvrage se propose de réfléchir cette expérience muséographique qui transcende les catégorisations entre objets naturels et histoire de l’art et élargit le champ patrimonial aux éléments du paysage et aux sites naturels ou classés. Avec le concours des spécialistes les plus réputés, il ambitionne de penser l’histoire des collections et la reviviscence aujourd’hui de la notion de « curiosité », et engage à suivre à partir des paroles des artistes invités à Digne le sentier de cette « nouvelle curiosité » dans la création contemporaine.

 

Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Nadine Gomez
Année : 
2 003
Axe de recherche: 
Arts, Sociétés, Écritures et dynamiques transméditerranéennes

document, fiction et droit dans l'art contemporain - 2ème partie

Type : 
Autre

APRÈS AVOIR ESSENTIELLEMENT DOCUMENTÉ L’OEUVRE,
L’USAGE ACTUEL DES DOCUMENTS DANS L’ART
CONTEMPORAIN, SANS RIEN PERDRE DE LEURS QUALITÉS
TESTIMONIALES ET INFORMATIVES, TEND À LES POSER COMME
ART. CE RENVERSEMENT N’EST PAS SANS CONSÉQUENCE,
TANT SUR NOTRE APPRÉHENSION DE L’ART QUE SUR NOTRE
RAPPORT À CE QUI PORTE TÉMOIGNAGE DU MONDE.
EN CE POINT, L’ANTIQUE INVENTION PAR LE DROIT DE LA
FICTION JURIDIQUE, QUI POSE UN « COMME SI » POUR EN
FAIRE UN « COMME ÇA », PEUT ÊTRE UTILEMENT CONVOQUÉE,

Histoire et esthétique du contact dans l'art contemporain

Auteur(s): 
Sylvie Coëllier
Fabien Faure
Patrick Lhot
Jean Arnaud
Auteur(s) hors LESA: 
Jimmie Durham
Joël Chevrier
Bernard Lafargue
Véronique Goudinoux
Paul-Eric Labrosse
Pierre Saurisse
Natacha Pugnet
Jean-Claude Le Gouic

Cet ouvrage, constitué par les actes du colloque " Contact " organisé sous la direction de Sylvie Coëllier, inaugure la nouvelle collection " Arts " des PUP. Il s'insère dans la série des travaux " Théorie et pratique des arts " émanant du LESA. La publication propose une interrogation esthétique et historique de la notion de contact dans le domaine des arts plastiques au XXe siècle. Une première partie circonscrit le champ de la notion à travers les approches, fort différentes mais non divergentes, de l'artiste Cherokee Jimmie Durham, d'un physicien explorant tactilement les nanomondes et d'un philosophe. Les autres textes dessinent une histoire de la notion dans l'art du XXe siècle allant de l'haptique et du fusionnel à la tactilité intimiste ou au choc. Les œuvres interrogées à cette intention ont été réalisées par des artistes nombreux et divers : Marcel Duchamp, Raoul Hausmann, les expressionnistes allemands, Brancusi, Barnett Newman et Rothko, Hantaï et quelques membres de Supports-Surfaces, Vito Acconci, Valie Export et Yoko Ono, Richard Serra, Michael Snow, Luciano Fabro, l'argentin Fabian Marcaccio, l'atelier Van Lieshout, Marie-Ange Guilleminot et Gabriel Orozco.

Directeur(s) de l'ouvrage: 
Sylvie Coëllier
Année : 
2 005

Site créé par Amélie Rimbaud