logo AMU

Vous êtes ici

Gerwald Rockenschaub

"Les métamorphoses du voile/écran"

In : 
Esthétiques du voile
Auteur(s): 
Jean Arnaud

Le voile, matériel ou immatériel, concerne tous les arts, et tout particulièrement les arts du spectacle et les arts plastiques. Au théâtre, il peut aussi bien être un rideau drapé qui symbolise la frontière entre la scène et la salle, qu’un brouillard artificiel ou un écran. Lorsque le rideau est blanc et tendu, il devient écran de projection cinématographique ; et si cet écran est translucide, les interactions visuelles entre espace scénique, image bidimensionnelle et espace du spectateur, entre éphémère et permanent, peuvent se décliner plastiquement à l’infini… Les artistes exploitent ainsi le voile écran aussi bien comme interface que comme obstacle physique. Séparer, traverser, immerger, infléchir le regard, densifier, faire émerger ou faire disparaître… Selon ces actions possibles, le jeu des cloisons et des rideaux modulables, ou bien des écrans filtrant la lumière, informés d’images ou non, permet à l’artiste d’inclure le spectateur à des espaces intermédiaires, entre fiction et réalité. Il s’agit d’analyser ici l’expérience singulière de quelques lieux transformés par l’activité de voiles écrans selon différentes modalités, à travers des œuvres récentes de Gerwald Rockenschaub, Cécile Bart, Michael Snow et Jacob Kassay. Présentation de l'ouvrage: Le terme latin velum, à l’origine du mot « voile », provient d’une racine indo-européenne indiquant l’action de tisser. Une seconde hypothèse étymologique le rattache à un mot sanskrit qui signifie « couvrir ». Héritier de ces diverses significations, le mot « voile » renvoie tout particulièrement à une fonction spécifique qui est de faire écran au regard. À ce titre le voile occupe un rôle déterminant dans ce que l’on pourra appeler « la structure du regard » : tout à la fois, il sépare et met en relation, ou en tension, le sujet qui regarde et l’objet de son regard. Le présent ouvrage vise à explorer et à analyser la notion de voile dans l’art, notamment ses occurrences dans l’art contemporain. Il s’agit de repérer la présence, sous ses divers aspects, du voile en tant que motif artistique et d’en dégager les enjeux et les significations sur le plan de la plasticité qu’il met en œuvre, des phénomènes de perception qu’il induit ou des symboliques qu’il véhicule. Mais au-delà du motif artistique lui-même, la notion de voile engage une problématique du visible et de l’invisible qui permet de penser la question de la représentation ainsi que, plus largement, celle de la relation que l’art entretient avec le réel.

Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Dominique Clévenot (Toulouse 2 Le Mirail)
Isabelle Alzieu (Toulouse 2 Le Mirail)
Année : 
2 014

Les métamorphoses du voile/écran

Résumé « Les métamorphoses du voile / écran », aut. Jean Arnaud: Le voile, matériel ou immatériel, concerne tous les arts, et tout particulièrement les arts du spectacle et les arts plastiques. Au théâtre, il peut aussi bien être un rideau drapé qui symbolise la frontière entre la scène et la salle, qu’un brouillard artificiel ou un écran.

Site créé par Amélie Rimbaud