logo AMU

Vous êtes ici

animalité

Huang Yongping – Bâton Serpent III : Spur Track to the Left

Auteur(s): 
Fabien Faure
Auteur(s) hors LESA: 
Huang Yongping, Hou Hanru, Pi Li, Nathalie Heinich

Exposition rétrospective, Shanghaï, Power Station of Art, 18 mars-19 juin 2016

[chin./angl.]

« The animal kingdom has been omnipresent in Huang Yongping’s protean and multi-cultural corpus as a means of reflecting otherness. Laced with sarcasm while being secretely nostalgic, the installations of the Chinese artist, who works in France, refer metaphorically to misunderstandings, tensions, and other conflicts that mark the age-old relationships between the East and the West. The works of Huang forgo tainted exoticism as an indulgently crossbred form ; the insects, reptiles and other unloved creatures testify in contrast to a diverse and incomprehensible kingdom. This is because, while the animal world nourishes the imagination of human society everywhere, nothing allows it to acquire the value of a common cultural denominator. »

                                                                                                                                                                                                                             Fabien Faure

Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Hou Hanru
Année : 
2 016

Pilar Albarracin – Fabulations

Auteur(s): 
Fabien Faure
Auteur(s) hors LESA: 
Jackie - Ruth Meyer, Elena Sacchetti

Catalogue d'exposition, Albi, Centre d'art "Le LAIT", 4 juin-31 oct. 2010.

Édition trilingue, français / espagnol / anglais.

« Dans l’œuvre de Pilar Albarracín, le corps animal n’est aucunement un en deçà de l’humanité ni, a fortiori, une figure de la déchéance. Ce n’est pas davantage une image de l’altérité radicale ni le vestige d’un paradis perdu. Par-delà la surprise et, peut-être, le malaise que peut susciter le geste transgressif qui, naturalisant un animal domestique, fait d’une authentique dépouille une véritable sculpture, l’œuvre de l’artiste offre un lieu où les savoirs, les pratiques, les croyances et les symboles peuvent se déployer et s’éprouver. Ce déploiement, c’est précisément celui qui, anthropologiquement, fonde notre rapport au monde, réactivant des temporalités plus ou moins lointaines, et sollicitant des êtres étonnamment complexes parce qu’entremêlés d’épaisseur palpable, d’images et de sens. Il en résulte un réalisme inclassable, agissant comme par effraction, que l’on peut indifféremment dire sans âge et résolument contemporain ; un réalisme dont la puissance de conviction tient aux fictions incarnées qu’il engendre. Ce réalisme de contamination taxiconique vient nous rappeler que, pour les anthropoï que nous sommes, le détour par l’animalité et ses miroirs est l’un des gestes les plus hautement cultivés dont nous soyons capables. "Chaque fois qu’on regarde un animal avec attention, écrit Elias Canetti, on a le sentiment qu’un homme y est caché et qu’il se paie notre tête" ». Fabien Faure

Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Jackie - Ruth Meyer
Année : 
2 010
Axe de recherche: 
Arts, Sociétés, Écritures et dynamiques transméditerranéennes

L'archaïque contemporain (Figures de l'art 19)

Auteur(s): 
Jean Arnaud
Fabien Faure
Auteur(s) hors LESA: 
Bernard Lafargue
Natacha Pugnet
Evelyne Toussaint
Dominique Pauvret
Cécile Croce
Danièle Méaux
Lydie Pearl……

"La figuration d’animaux disparus ou éloignés de nous dans la hiérarchie du vivant ainsi que de bêtes primitives ou déclassées, permet à l’artiste contemporain de mettre en œuvre des caractères pré-humains et nos peurs archaïques. Selon des démarches métaphoriques ou identitaires, la représentation de dinosaures, d’ammonites, de céphalopodes, d’insectes ou encore de rhinocéros et d’éléphants, constituent un lien puissant avec la [i]materia prima[/i]. À partir de mes recherches plastiques et en regard d’autres œuvres, il s’agit d’engager quelques réflexions sur les représentations animales archaïsantes et sur l’univers contemporain des métamorphoses, articulées autour de trois notions : le commencement, la disparition et la résistance" (Jean Arnaud).

"Omniprésent depuis une quinzaine d’années dans l’œuvre protéiforme et poly-culturelle de Huang Yongping, le règne animal apparaît comme un révélateur d’altérité. Empreintes de causticité et secrètement nostalgiques, les installations de l’artiste chinois – qui travaille en France – renvoient métaphoriquement aux malentendus, tensions et autres conflits jalonnant les relations séculaires qu’entretiennent l’Orient lointain et l’Occident. Les œuvres de Huang ignorent l’exotisme bon teint comme les formes complaisamment métissées ; les insectes, reptiles et autres créatures mal aimées y témoignent en revanche d’un règne du divers et de l’incompréhensible. Car si, partout, le monde animal nourrit l’imaginaire des sociétés humaines, rien ne permet de lui conférer la valeur d’un commun dénominateur culturel" (Fabien Faure). [Traduction chin. & angl. in Huang Yongping. Bâton Serpent III : Spur Track to the Left, cat. d'expo., Shanghaï, Power Station of Art, 2016.]

Directeur(s) de l'ouvrage hors LESA: 
Bernard Lafargue
Année : 
2 011
Mots clefs: 

Site créé par Amélie Rimbaud