Marianne DE CAMBIAIRE

Marianne de Cambiaire est doctorante contractuelle en Études cinématographiques à l’université d’Aix-Marseille depuis 2019. Titulaire d’un Master de recherche en Cinéma et Audiovisuel de l’université Paris III Sorbonne-Nouvelle, elle est également diplômée de l’École Normale Supérieure de Paris en Histoire et Théorie des Arts. La thèse qu’elle prépare sous la direction de Jean-Michel Durafour, porte sur les réinventions de la Figure de la nature morte au cinéma dans un contexte de crise écologique.

Tu imagines Robinson, Jean-Daniel Pollet, 1967

Judith DEHAIL

Judith Dehail est Maîtresse de conférences à l’Université d’Aix-Marseille, responsable de la licence professionnelle « Métiers de la médiation par des approches artistiques et culturelles » (Med*Arts) et chercheuse au Laboratoire d’Études en Sciences des Arts (LESA) depuis septembre 2018. Elle est titulaire d’un doctorat de l’Université Paris Sorbonne (2017), travail qui s’intéressait aux problèmes soulevés par l’exposition et la médiation de la musique et des instruments de musique au musée et questionnait la place consacrée aux savoirs des visiteurs au sein de ces institutions culturelles.
Les recherches de Judith Dehail s’inscrivent dans le champ de la muséologie critique, s’intéressant à la dimension politique de l’exposition et de la médiation muséale, à la place des médiateurices dans ces institutions et à la question de la « participation » dans l’action culturelle.