Skip to content
Raphaël Mahida-Vial a obtenu un DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) à l’École Supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée (ESADMM) en juin 2016. Il est actuellement doctorant en « Arts Plastiques et Sciences de l’Art » à l’Université d’Aix-Marseille.

Solidarity Sculpture

Thématiques de recherche

Titre de la thèse

Passage d’un cirque. Restes d’une apparence paysagère

Sujet de la thèse

J’expose l’existence d’un rapport artistique au cirque itinérant, suffisamment résistant, spécifique et nouveau pour induire de nouvelles représentations. Il s’agit, en adoptant une lecture contemporaine du paysage, d’expliciter l’union sensible de l’espace d’une installation circassienne à un espace commun. Artiste, je donne image à cette complexité d’un paysage, jusque-là invisible. Le cirque numérisé, recomposé et rereprésenté, joue un rôle non négligeable. Je passe d’une approche descriptive d’un « paysage circassisé » à une approche allusive, puis schématique et enfin virtuelle. De la même manière qu’une communauté circassienne doit créer des conditions et de nouveaux paradigmes, souvent en péril, pour s’exposer et en venir à être considérée dans sa propre particularité au sein d’une société commune. L’élaboration d’une telle démarche artistique rend visible des tensions et ruptures paysagères, architecturales et sociales.

Soutenue en

Date de 1ère inscription

1 septembre 2016

Directeur·rice

GUILLO

Université d’origine

Université d’Aix-Marseille

Fichiers à télécharger

Mots Clefs

-