RETROUVER LE VIVANT DU TABLEAU. Expansion vitaliste dans le Van Gogh de Maurice Pialat.

Le transfert du genre tableau vivant, de la scène à sa représentation cinématographique, suppose de questionner la valeur du vivant en circulation dans l’art. Qu’est-ce qui fait vie dans un tableau et comment, confiée à l’écran, cette vie naturelle peut-elle s’étendre ? En retournant aux conditions anthropologiques de l’acte de peindre : la vie qui précède, accompagne et excède le moment peint ; le film Van Gogh de Maurice Pialat épanouit le vitalisme potentialisé dans le tableau.

Des traces d’écriture à la Parole du voir d’Antonin Artaud – From traces of writing to the Talking of viewing of Antonin Artaud

Raymonde Carasco, cinéaste-poète et ethnographe, réalisa seize films sur le peuple Indien Tarahumara, natif du nord du Mexique, se rendant sur leur terre de 1976 à 2001. Autant d’objets filmiques hybrides, puisant dans la source intertextuelle du journal d’Antonin Artaud, Les Tarahumaras. Il s’agit là d’un cas original de récriture par le film d’un texte poétique initial, d’un voir initial, en temps et lieu de son expérience. Pour nous aussi, l’occasion de proposer un chemin de lecture, sur les traces d’écriture du poète Artaud. Partant d’un programme intertextuel inscrit dans son temps, que la cinéaste-universitaire Raymonde Carasco ouvrira à une pratique signifiante neuve : la ciné-textualité, nous verrons comment son œuvre filmique et théorique poursuivra vers un voir filmique peu à peu émancipé du langage verbal : la parole du voir.

Denis ALCANIZ

Doctorant et chargé de cours en études cinématographiques, Denis Alcaniz enseigne l’histoire et le récit filmique à l’Université d’Aix-Marseille. Son sujet de thèse porte sur le cinéma de Quentin Dupieux. Parallèlement, il a été assistant ou réalisateur de plusieurs courts métrages.

Céline BINTEIN

Doctorante en études cinématographiques à l’Université d’Aix-Marseille, Céline Bintein est également enseignante agrégée de lettres modernes, de cinéma et de théâtre dans un lycée drômois. Ses recherches portent principalement sur l’histoire du cinéma belge et du cinéma américain, des représentations esthétiques et de leurs implications idéologiques.

Elio DELLA NOCE

Elio Della Noce est cinéaste, poète et doctorant-chercheur en Études cinématographiques au laboratoire LESA, Université Aix-Marseille. Ses recherches portent sur une écologie de l’image animée et sur le décentrement ontologique dans le champ du cinéma expérimental et de la poésie. Il est diplômé d’un Master « Recherche et expérimentation » à l’École nationale de cinéma de Toulouse, ENSAV. En parallèle de la publication de poésie et de ses publications scientifiques il a réalisé des films et installations en collaboration avec Régis Hébraud, Serge Pey et Gérard Leblanc.

Sandra Milena ESCOBAR HERRERA

Doctorante en études cinématographiques (Aix-Marseille Université) et philosophie de l’art (Sorbonne Université). Ses recherches portent sur les enjeux philosophiques et esthétiques de la notion de transe. Elle rédige actuellement une thèse qui s’intitule « Le cinéma de Philippe Grandrieux : philosophie du corps en transe » sous la direction de Thierry Millet et de Marianne Massin.

Hoda HAMEDI

Doctorante : études cinématographiques et audiovisuelles, sous la direction du Professeur: Thierry Roche et la codirection de Madame Homa Lessan Pezechki.

Après avoir terminé mes études de scénographie à l’Académie des Beaux-Arts de Florence, j’ai poursuivi mes recherches en art de la scène à Paris VIII. J’ai choisi ce sujet dans le domaine du cinéma documentaire dont l’intérêt est de regrouper plusieurs disciplines : la scénographie, le dessin, l’anthropologie, la mythologie et les anciennes traditions populaires.